Oeufs coques et Ikura

Ce soir petite recette tirée du magnifique livre  » La cuisine Wa-Bi » de Dominique Bouchet. Avec se livre on s’éloigne de la cuisine purement japonaise, mais les ingrédients et l’esthétique des plats en sont dignes.

C’est ultra simple, peu d’ingrédients :
- 4 œufs
- 4 cuillères à café d’œufs de saumon
- 2 cuillères à soupe de sauce soja
- 20 g de beurre doux
- 1 cuillère à soupe de mirin

J’ai dit ultra simple sauf cette partie : découper un « chapeau » sur les œufs, façon œuf à la coque. Vous pouvez tapoter avec un couteau pour faire une découpe la plus nette possible. Videz les œufs dans un saladier en vérifiant qu’il n’y a pas de restes de coquille, ajouter la sauce soja et battre énergiquement.
Lavez les coquilles en prenant soin de retirer les bouts de coquille qui ne tiennent pas trop pour ne pas les retrouver dans la bouche ensuite.

Continue reading “Oeufs coques et Ikura” »

Tsukiji, de Philippe Delacourcelle

Tsukiji, le plus grand marché aux poissons du mondeJe me faisais une joie d’avoir enfin un livre sur le célèbre marché japonais aux poissons de Tsukiji, et en fait je me suis retrouvé avec un livre sur l’auteur et sa relation au Japon et ses restaurants à Paris et Tokyo.
Le livre ne contient que quelques pages sur le marché, le reste ce sont des recettes et les sentiments de l’auteur. Pas inintéressants, mais ce n’est pas le thème du livre !!!!

Les recettes sont nombreuses, mais la majorité sont consacrées au thon, poisson emblématique au japon, mais cher et en voie de disparition. J’ai aussi un doute sur les recette : si je prends celle des filets de maquereaux il y a une erreur, il n’est pas dit qu’il faut retirer la fine peau après la marinade, va falloir mâcher!!

Quant au DVD fourni … sur 47 minutes, 7 minutes de l’auteur en ballade au marché de Tsukiji, 3 minutes sur l’élevage des huitres. Le reste c’est l’auteur dans son restaurant de Paris, de Tokio, la découpe du cochon de lait et le problème pour retrouver le gout du chou français avec les choux japonais. Pourquoi pas mais le rapport avec le marché de Tsukiji ?… je cherche encore.

J’ai aussi compté le nombre de pages effectivement consacrées au marché … une dizaine sur  les 190 pages de l’ouvrage. De la à dire que le titre de ce livre est une imposture…

Un point positif : une présentation détaillée de quelques poissons, mais les photos ne sont pas à la hauteur, elles  sombres et granuleuses, comme des agrandissements faits à partir de photos amateurs.

L’auteur s’est fait plaisir, mais le titre aurait du être « Un chef français au japon ».
Pour ce qui est du premier livre en français sur le marché aux poissons de Tsukiji, c’est un coup bien raté, dommage pour les passionnés.

PS: évidement vous ne trouverez pas ce livre dans ma boutique partenaire Amazon!!! Internet vous sera plus utile pour en savoir plus sur Tsukiji
Tsukiji

Tsukiji


Le gourmet solitaire, de Jirô Taniguchi et Masayuki Kusumi

A défaut d’avoir les moyens de voyager jusqu’au japon il est possible de s’imprégner de la culture et de l’art culinaire japonaise au travers de la bande dessinée ou manga.

Voilà donc une curiosité : un manga culinaire. Un dessin sobre comme l’ambiance qui se dégage de cette histoire d’un commercial tranquille.
18 chapitres, 18 plats, 18 petites histoires, 18 déambulations, 18 découvertes.

Je vous mets l’eau à la bouche :
- porc sauté
- bol d’anguilles grillées « Unagi-don »
- haricots noirs sucrés en gelée
- ….

Le Gourmet Solitaire - Couverture

Le Gourmet Solitaire - Couverture

Bol d'anguilles grillées - Unagi-don

Bol d'anguilles grillées - Unagi-don

Haricots noirs sucrés

Haricots noirs sucrés

SUSHI BAR – Hisayuki Takeuchi

Avec cet ouvrage pas de blabla, de l’action et des photos. Beaucoup de photos pour expliquer en détail la technique et les recettes. 280 pages de délices purement japonais mais aussi, c’est ce qui fait le charme du chef Hisayuki Takeuchi, beaucoup de variations originales : grande rosace d’artichaut, rêve de trois papillons rouges (fraises!!), mushi-zushi de coques au safran, petite balle au nori et au jaune d’oeuf……

Bref il n’y a pas de du sushi dans ce livre, il y a aussi de l’imagination, du savoir-faire, du rêve….

Sushi faciles, de Michèle Gomes, Noël Cottrell, et Dick Pieters

C’est avec ce petit livre sans prétention que j’ai trouvé une recette de préparation du riz à sushi parfaitement à mon goût.
Sucré comme il faut, les bonnes quantités pour un riz ni trop sec, ni trop humide.
Bonne recette aussi pour l’omelette sucrée (Tamago Yaki).

C’est l’idéal pour débuter sans se ruiner, faire ses premiers pas sans prise de tête.
Le format compact permet de l’avoir toujours sous la main dans un tiroir de la cuisine.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...